LE « MAÎTRE »…EST UN APPRENTI…

Chère soeur, cher frère de notre merveilleuse planète Terre…Lumière pour toi !

Après quelques mois d’absence sur ce blog, je reviens chargé d’un été rempli de nouvelles expériences. Il m’a fallu ces quelques mois pour faire un point sur la première année qui vient de s’écouler au Dojo. Une année riche, marquant la fondation d’une aventure pleine de la promesse…du mystère de la vie! Un engagement dans un art, une tradition…une Voie.

L’été a tendance à rimer dans notre culture avec les « vacances ». C’est un moment qui est perçu pour ne « rien » faire. L’étymologie de ce mot, « vacare », c’est mettre ses activités en suspend, c’est ne plus être « occupé ». Mais on voit à quel point c’est assez trompeur en réalité. Nous nous mettons en « vacation » d’un travail (que pour la plupart n’aimons pas) pour en fait…nous occuper à autre chose…Sauf de l’essentiel.

Cet été, j’en ai profité pour continuer à me former sur mon chemin en tant que pratiquant martial et également en tant qu’astrologue. Ce n’est pas parce que je suis astrologue que la sculpture est figée, terminée, aboutie et que je n’ai plus rien à apprendre. Ce n’est pas parce que j’enseigne l’art martial, que le tableau est achevé. Parce que derrière « le maître »…se cache en vérité toujours… »un maître ». Et derrière lui, tu sais quoi? Il se cache un « maître ». Et c’en est ainsi depuis la nuit des temps. Surtout pour des « traditions » ancestrales qui ont pour caractéristique de n’être véritablement transmises qu’oralement. Rien de mystique la dedans. La transmission ne peut qu’être qu’orale, car l’enseignement n’est pas une philosophie intellectuelle ou une théorie mentale, mais bel et bien une SENSATION résultante de…la pratique. 

C’est une sensation par laquelle nous sommes traversés qui est le véritable enseignement. C’est celui qui vient de l’INTERIEUR. Des profondeurs de ton inspiration. De ta sensibilité.
Voilà pourquoi aucun livre ne pourra véritablement « transmettre » quoi que ce soit, si ce n’est (et c’est déjà énorme) qu’une brèche menant …à la pratique.

Et il convient bien de faire la lumière sur le concept du maître. Il n’est de véritable maître que…celui que tu portes en toi. La rencontre avec le « maître » à l’extérieur n’est là que pour te rappeler qu’il n’est autre que le reflet du Maître en toi (et la distinction du « maître » entre guillemets et du Maître avec une majuscule et voulue, et elle n’est en rien un jugement de valeurs).

Celui qui se dit « maître », en prenant le mot « maitrise » pour « j’ai fini le taff je n’ai plus rien à apprendre » n’est en fait que bien plus loin de toucher à l’essence de son art que…le débutant (qui lui est réceptif et dans un état d’ouverture totale).

Pourquoi? Et bien parce que plus nous avançons,  plus nous réalisons que la vérité que nous avions touché du doigt n’est en fait que la pointe de l’iceberg d’une vérité bien plus vaste derrière. Un peu comme les poupée russes. Le piège la dedans, c’est de se laisser hypnotiser, figer, en se laissant séduire par une de ces poupées « vérité », en s’identifiant à elle avec notre égo pour la brandir comme un drapeau de l’unique vérité et…c’est fini. Tu as arrêté d’apprendre. Tu es figé, cristallisé. Alors c’est cool, à ce stade, ta « vérité » sera bien utile à beaucoup de monde, mais bientôt plus à toi. Parce que la vie est mouvement, permanent (s’il y a bien une chose fixe dans la vie…c’est son mouvement), elle continue à couler dans son cycle sans fin. Tes saisons intérieures se renouvellent envers et contre tout.

C’est un peu comme si tu avais vécu dans ta chambre depuis ta naissance. Ici, tu ne vois de ta fenêtre que quelques étoiles. Tu es alors persuadé que l’univers est composé de ces 6 étoiles que tu peux observer depuis ta fenêtre. Puis un jour, tu vois une porte depuis ta chambre (c’est marrant tu ne l’avais JAMAIS vue toutes ces années, cette porte qui était en face de toi de façon si évidente). Tu la franchis et elle offre à tes yeux resplendissants des milliers d’étoiles dans cette véranda. Quelques années après, tu réalises que la porte de la véranda coulisse. Tu sors et là, tu découvres que la véranda ne t’offrait qu’une moitié du ciel. Ici, des millions d’étoiles sont là…Fin de l’histoire? Absolument pas. Un jour un vaisseau spatial te conduit à la « limite » la galaxie. Tu découvre alors 3 autres galaxies autour, composées chacune de milliards d’étoiles. Fin de l’histoire? ABSOLUMENT PAS? Je te laisse imaginer la suite (si, si, imagine…).

Chaque fois que je sors des journée d’enseignements avec mon « maître » d’astrologie, moi qui pensait avoir ENFIN touché  et acquis « la vérité » qu’il m’avait transmise quelques semaines auparavant, je réalise qu’en fait elle n’est qu’une petite étoile me permettant de poser un pied sur une vue beaucoup plus vaste.

Cet été, j’en ai profité pour pratiquer en stages intensifs avec mon « maitre » d’arts martiaux. Au total 60h de transmissions à travers la pratique et la sensation. Moi qui me croyait 3ème Dan de Judo, je ne suis en fait qu’une poussière d’étoile dans la galaxie martiale. Le comble, c’est que cet état d’être est jouissif…Véritablement jouissif.

Dans cet été d’enseignabilité, il y a un espace DISPONIBLE en toi pour recevoir. Dans l’état de « maîtrise », il y a un état de stagnation fermé à l’inconnu. Maîtriser, c’est en fait surfer sur notre état permanent d’élève. 

Si la discipline (entendre « la voie pratiquée ») est toujours plus loin…

LE MAÎTRE NE SERAIT-IL PAS EN FAIT…QU’UN ETERNEL APPRENTI?

Morale de l’histoire:

Si la vie est en fait toujours plus vaste…

L’humain ne serait-il pas en fait…(je te laisse écrire la suite…)

 

YOANN ROCH / KATAN’ART DOJO

ABONNEMENT CHAÎNE YOUTUBE: https://www.youtube.com/channel/UC7AEtVeBPSIIIiPY6SYZwkg?sub_confirmation=1

PAGE FACEBOOK:  https://www.facebook.com/yoanntouvresesportes/

INSTAGRAM: YOANN.TOUVRE.SES.PORTES

DOJO: 19, rue Nollet 75017 PARIS

SITE DU DOJO: www.katan-art.com

 

ADHÉSION ET PRÉSENTATION DE LA CHAÎNE YOUTUBE:

https://www.youtube.com/channel/UC7AEtVeBPSIIIiPY6SYZwkg?sub_confirmation=1

Une réflexion sur “LE « MAÎTRE »…EST UN APPRENTI…

  1. Mathis LeCorbot dit :

    À l’instar du niveau « maitre » dans les jeux vidéos qui est méritoire, il ne représente pas une fin en soi, le maitre pouvant toujours s’améliorer. Un maitre enseigne à des disciples qui deviendront des émules, le forçant constamment à rehausser le niveau de ses connaissances. Si le maitre peut être pris en exemple par le disciple, celui-ci commet une grave erreur s’il en fait une idole, cela ne peut nuire qu’aux deux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s